Nightwish News Nightwish Membres Nightwish Biographie Nightwish Discographie Nightwish Paroles Nightwish Interviews


Mis à jour le 13/05/2008

de la page Tour 2008

.............................

Dernière image ajoutée le 24/02/2008

Echo Awards

Nightwish Tour Nightwish Photos Nightwish Clips Nightwish Goodies Nightwish Links
Interviews > Metal Immortel 2004
Metal Immortel 2004

Lordlatem : Tuomas nous a confié qu'il ne voulait jamais faire le même album deux fois et que c'est pour cela que Once est si original. Est-ce que les chansons qu'il a composées pour cet album t'ont surpris ?

Marco Hietala (basse+chant) : Certains d'entre elles, oui. Du moins lorsqu'elles furent entièrement finies, produites et mixées. Mais au stade de démo pas vraiment car j'étais très ouvert. Je suis généralement assez ouvert sauf si c'est de la merde (rires)! Mais lorsque Tuomas m'a fait entendre ce qu'il avait enregistré avec son huit pistes, je savais que ça tenait la route.

Lordlatem : D'un point de vue personnel, comment comparerais-tu Century Child et Once ?

Marco Hietala : Ce qui est évident est que Century Child est à la fois plus sombre et plus lent. C'était une étape vers un son plus heavy que nous avons concrétisé avec Once. La guitare, la basse et la batterie jouent de façon très lourde sur ce disque. Cela me plaît particulièrement car je me considère comme un joueur de basse "old school". J'aime les gros riffs; ce n'est pas pour rien que je suis fan de Black Sabbath! Mais ce qui rend l'album intéressant est que parallèlement à ce côté heavy nous avons les claviers, l'orchestre et le chant harmonique de Tarja Turenen qui donne un côté théâtral à l'ensemble. Le constraste est saisissant et, je pense, que le résultat est plaisant. En tout il fut très agréable à réaliser.

Lordlatem : Le chant de Tarja est plus heavy que par le passé, selon moi. Es-tu d'accord ?

Marco Hietala : A certains endroits, oui. Je crois que plus elle s'occupe séparément de son côté "musique classique" plus elle est disponible pour balancer la sauce avec Nightwish. Elle a également appris de nouveaux moyens d'exprimer sa voix. C'est une progression naturelle pour elle de chanter de cette façon sur Once. Elle est, et a toujours été, phénoménale techniquement mais maintenant elle nuance son style à merveille ce qui fait qu'elle est encore plus forte.

Lordlatem : As-tu le sentiment que le groupe perde ce qui faisait l'originalité de Nightwish à la base, c'est à dire le chant-opéra de Tarja ?

Marco Hietala : Perdre est peut-être un peu fort comme mot. Il est certain que le chant-opéra a sûrement attiré beaucoup de personnes au début. Si les gens ne comprennent pas que nous changeons c'est dommage... Je pense simplement que plus la musique est variée, meilleure elle devient. L'expérience n'est devient que plus riche avec cette manière de chanter. Je trouve plus intéressante la musique que nous jouons aujourd'hui que celle des premiers albums.

Lordlatem : Je suis tout à fait d'accord. Pour moi, les premiers albums n'ont vraiment rien d'extraordinaire alors que Once montre une voie séduisante.

Marco Hietala : Super! Au moins si tu aimes, cela veut dire que nous faisons quelque chose de correct (rires)!

Lordlatem : Quel rôle as-tu joué dans la composition et/ou l'arrangement des morceaux présents sur Once ?

Marco Hietala : Je n'ai écrit la musique que d'un seul morceau, le dernier, Higher Than Hope. Tuomas en a écrit les paroles, comme d'habitude. Il a également participé à quelques idées de transitions sur ce morceau. Mais globalement, Higher Than Hope est de moi. J'y ai même joué de la guitare acoustique. Pour Romanticide j'ai écrit quelques riffs. Les arrangements pour tous les titres ont généralement été réalisés démocratiquement. Tuomas avait bien entendu fait la base de chaque morceau mais le groupe a beaucoup répété et a su exactement comment jouer et optimiser ses parties. A ce stade, nous décidions si nous voulions ajouter des lignes de basse ou de claviers etc. Les arrangements furent véritablement le résultat d'une collaboration étroite.

Lordlatem : Le groupe avait son mot à dire même en ce qui concerne les arrangements orchestraux ?

Marco Hietala : Non, pas pour cela. Tuomas nous avait enregistré, sur les démos, des parties brutes de claviers qui nous faisaient entendre ce que l'orchestre allait jouer pour que le groupe sache exactement quand il devait jouer avec plus de retenue et quand il devait jouer à fond. Ensuite le résultat a évolué selon les désirs de Tuomas. Au stade de l'enregistrement il a eu quelques bonnes surprises et a pu s'en servir pour faire des bonus pour les singles à venir, notamment des versions symphoniques et orchestrales de chansons de l'album.

Lordlatem : Est que les orchestrations sont un aspect de Nightwish qui te plaît vraiment, ou est-ce que c'est quelque chose qui ne touche véritablement que Tuomas ?

Marco Hietala : Je ne sais pas si c'est si personnel à Tuomas (il réfléchit longuement). Il a certainement une vision plus claire et précise de ce à quoi les orchestrations doivent ressembler même si, comme je l'ai dit, il a été surpris positivement par différents éléments. Dès le début, nous savions qu'il allait y avoir beaucoup de passages symphoniques sur cet album et personne ne s'y est opposé, bien au contraire.

Lordlatem : Cet album comporte de très nombreuses surprises comme le chant indien sur Creek Mary's Blood. Mais la plus grosse surprise de toutes est certainement le passage quasiment techno des couplets sur Wish I Had An Angel (rires)! Est-ce que tu t'es un jour imaginé que tu allais chanter sur des beats techno dans ta carrière ?

Marco Hietala : Euh, je ne m'étais jamais posé la question! Pour cette chanson, il faut bien admettre que cela rend bien. La chanson est basique, directe, une "100% rocker". Nous avions déjà travaillé en ce sens lors des démos. Tout le monde aimait ces beats bien qu'ils étaient moins prononcés qu'ils ne le sont sur la verison finale. Mais je peux t'assurer que personne du groupe ne trouve cette chanson mauvaise; mieux les couplets mettent KO l'auditeur comme un coup de poing dans le cul (rires)!

Lordlatem : Quelle belle métaphore!

Marco Hietala : Oui. Très belle (rires)!

Lordlatem : Penses-tu que le rôle de ton chant au sein de Nightwish soit plutôt de mettre en valeur les parties vocales de Tarja ou d'exprimer des sentiments plus brutaux qui m'appartiennent pas à son registre ?

Marco Hietala : Oui, je pense que mon rôle principal est d'exprimer ces sentiments masculins (il réfléchit). Je me considère comme un joueur de basse à la base, mais comme je suis également chanteur depuis de nombreuses années il est normal que Tuomas veuille m'utiliser dans cette optique. Quand on entend la voix crystalline de Tarja, on s'attend à ce qu'il y ait un contraste plus brutal et je me plais dans ce rôle. Notre complémentarité marche mieux sur Once que sur Century Child d'ailleurs. Cela peut sembler très cliché de ma part de dire que tout est meilleur sur Once (rires) mais c'est sincèrement ce que je pense. Et tu as l'air d'être d'accord également!

Lordlatem : Tout à fait! Comme tu sembles sincère, peux-tu me dire quelles sont tes chansons préférées de l'album et pourquoi ?

Marco Hietala : Mmmh laisse moi réfléchir... Wish I Had Angel est très bonne et sera certainement agréable à jouer sur scène. J'aime également beaucoup The Siren. Forcément j'aime énormément Higher Than Hope car j'ai tellement participé à sa composition. Peut-être ai-je trop le nez dans cette chanson pour être tout à fait objectif. En tout je la porte haut dans mon coeur. Ce sont certainement mes préférées mais je ne pense qu'il y a de mauvaises choses à mettre de côté sur Once. J'écoute beaucoup le disque et je ne lui trouve toujours pas de défauts!

Lordlatem : Que penses-tu des morceaux plus longs comme Creek Mary's Blood ou Ghost Love Score ?

Marco Hietala : Je préfère Ghost Love Score car c'est un morceau excitant. Il y a plusieurs passages où la chorale et l'orchestre sont proprement énormes! Par contraste, il y a d'autres passages où le groupe ne joue presque pas et laisse l'émotion envahir l'auditeur. Je ne sais pas encore si nous allons jouer ce titre en concert car c'est un vrai défi notamment pour le batteur qui doit rester synchronisé avec les bandes préénregistrées. Si nous arrivons à la jouer, le résultat sera bien plus brut que sur disque car sur scène toutes les chansons, même celles qui ont recours aux bandes, deviennent plus heavy.

Lordlatem : Concernant le premier single de l'album Once, Nemo, vous avez fait un clip avec un réalisateur vedette. Places-tu donc énormément d'espoir dans le succès de Nemo ?

Marco Hietala : Je ne serai peut être pas très objectif dans ma réponse, encore une fois (rires). Ce qui est évident est que Nemo possède aussi bien la structure que la simplicité nécessaire à pour faire un bon single. Cela est encore plus vrai quand on compare ce titre aux autres de l'album. Le refrain est très chantant et se mémorise facilement. C'est donc le choix parfait et puis... euh je ne sais plus ce que je voulais dire! Je perds le fil (rires)! Ah oui, il y a un bon constraste entre les couplets et le refrain. Maintenant te dire si Nemo va être un hit, je n'en sais rien. Si j'en étais sûr par avance je travaillerais dans une maison de disques (rires).

Lordlatem : La chanson a-t-elle été composée en vue de faire un single ou bien a-t-elle été écrite comme toutes les autres mais n'a été choisie qu'à la fin ?

Marco Hietala : C'était une chanson parmi les quatorze susceptibles de figurer sur l'album. En revanche, la structure du titre a été simplifiée par rapport à sa version initiale en vue de le rendre plus court. A ce stade il était évident que Nemo allait devenir un single.

Lordlatem : Si Nemo devient effectivement un hit (ce que je vous souhaite), ne penses-tu pas que le public sera surpris par le reste de l'album qui n'a rien de très facile ou FM ?

Marco Hietala : Oui, certainement. On ne peut nier que Nemo ne réflète en rien la compléxité de la plupart des morceaux de Once. Mais cela est assez courant dans le metal. Prends par exemple le Black Album de Metallica: Enter Sandman est un morceau bien heavy et assez simple. Les autres morceaux de l'album sont plus complexes et Metallica n'a pas hésité à les sortir en single eux aussi. Ceux qui découvrent Nightwish grâce à Nemo seront peut être surpris; j'espère simplement que ce sera une bonne suprise et non pas une mauvaise!

Lordlatem : Quelles sont tes ambitions personnelles pour les années à venir dans Nightwish ?

Marco Hietala : Elles sont en adéquation avec celles des autres membres du groupe. Nous avons un travail monumental à accomplir pour la promo de Once qui est en train d'être pressé au moment même où nous parlons ,et qui sortira début Juin. Nous espérons donc toucher davantage de personnes que par le passé. Ce n'est pas seulement pour nous enrichir car c'est avant tout parce que nous sommes très fiers de notre album et que nous voulons que les gens partagent le plaisir éprouvé par sa conception. Nous avons payé nous-mêmes les frais de studio et d'enregistrement de cet album, il est donc normal que nous en attendons beaucoup. Une fois que le disque sera sorti nous nous préparerons sereinement pour la tournée.

Lordlatem : Maintenant que Nightwish a réalisé un album épique très inspiré par les musiques de films, penses-tu que vous allez revenir vers un style plus basique et direct ?

Marco Hietala : Je ne sais pas! Les possibilités sont infinies. Nous venons tout juste de terminer un album donc nous nous vidons la tête et laisse-moi te dire que c'est bienvenue! Quand nous aurons pris nos distances avec Once, je crois que de nouvelles idées arriveront tant pour Tuomas que pour moi. Il est possible que nous fassions un album plus simple tout comme nous pourrions faire un album encore plus orchestral! Nous allons voir où celui-ci nous amène.

(interview réalisée le 4 Mai 2004 par -the lord)

Retour Haut de page
Duff Production © 2004-2008 | Contact | Plan du site | Mentions légales